Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 22:53

Ce que je peux vous dire de cette ville, c’est qu’il faut du mollet pour la visiter.images-6 7823

Elle est toute en hauteur,images-6 7795 de collines en collines et d’escaliersimages-6 7792 en escaliers.images-6 9593 Elle est classée Unesco car elle a du charme et surtout plus d’une dizaine de funiculaires datant de la fin du XIX siècle.images-6 9601 Ces funiculairesimages-6-9628.JPG sont très utilisés par les habitants car ils dispensent d’un peu de fatigue.

Cette ville avait un port très important avant la construction du canal de Panama. Elle a connu des heures de gloire et une activité florissante du temps de la recherche de l’or. Son port est encore utiliséimages-6-9633.JPG pour le commerceimages-6-9615.JPG et les bateaux de croisière viennent y mouiller. Laimages-6 7797 marine est toujours bien présente dans la ville.

Son classement en 2003 au patrimoine mondial a boosté le secteur touristique.               

Comme le titre de l’article l’indique, elle est très colorée.images-6 9612 Les maisons sont toutes en couleursimages-6 7781 soit vives, soit pastel, du moins le temps les a rendues ainsi. Les dessins et tagsimages-6 7840 sur les murs sont aussi ici bien présents.

Les habitations sont souvent très simples de construction, du torchis entre des colombages et le tout recouvert de tôles peintes.images-6 7846 Il y a aussi beaucoup de pauvreté et parfois on se demande comment tout cela tient debout. Le dernier tremblement de terre en a secoué quelqu'une mais il ne faudrait pas que ça bouge trop de nouveau.images-6 7844 D’ailleurs nous logeons aussi dans une maison perchée, celle qui est en bleu turquoise sur la photo.images-6 9654 Une chambre très petite avec lit superposé, normal, ici tout est superposé !

Cet hostal  Portobello était très sympa et l’accueil de Catalina et Santiago était super. Ils vont quitter le Chili, leur pays, pour aller en décembre ouvrir un restaurant à Berlin, je leurs souhaite bonne chance.

Dans notre balade de découverte de la ville nous avons quand même déjoué une embuscade que nous tendaient deux voleurs(en bas sur la photo).images-6 7791 Je les avais repérés car ils nous suivaient à distance depuis plusieurs minutes. Dans cette ville qui monte et descend, il y a plein de petites rues et c’est assez facile de s’isoler en allant prendre une photo. Depuis le vol de Santiago je suis plus méfiant et  cela nous a surement servi  à éviter un braquage.

Tiens ici un chat sur le mur,images-6 7790 mes pensées vont directement vers Popinée et Cagou, ils me manquent un peu !

Baptiste était à Valparaiso pour deux jours et nous a suivi dans la visite de la maison du poète Pablo Neruda,ici avecimages-6 9583 Anita, qui elle aussi est bien perchée.images-6 7771 Ce célèbre poète a vécu en France pendant deux ans c’est au cours de ces deux années qu’il reçu le prix Nobel. Il  s’est investi dans la politique de son pays avec des opinions très engagées, ancrées à gauche. Sa vie est intimement  liée à l’histoire de son pays.

images-6 9623Il disait de sa ville «Valparaiso, comme tu es inconséquente…., tu n’as pas peigné tes cheveux, tu n’as jamais le temps de t’habiller, tu t’es toujours laissé surprendre par la vie » 

Pour ma part j’aime sa poésie et je vous soumets un de ces poèmes qui me parle :

 

Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux.

Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l'habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d'émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les cœurs blessés

Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu'il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n'a fui les conseils sensés.

Vis maintenant !

Risque-toi aujourd'hui !

Agis tout de suite!

Ne te laisse pas mourir lentement !

Ne te prive pas d'être heureux !

 

Pablo NERUDA

 

 

Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 16:00

Nous sommes arrivés dans la capitale par une journée ensoleillée et je pense que cela donne une meilleure  impression de la ville. En effet Santiago est encaissée entre les montagnes et c’est une ville assez sombre qui en plus est pas mal polluée.images-6 9481

La première journée a été fatigante à cause du décalage horaire important et nous mettons un peu de temps à nous habituer au nouveau rythme.

Nous sommes arrivés dans le même  avion que Baptiste et nous avons fait quelques sorties avec lui

Oui mais qui est Baptiste ?images-6-9584.JPG Et bien c’est un français que j’ai rencontré à l’Eden Parc lors de la demi-finale de rugby. En discutant avec lui il me dit qu’il prend le même avion que nous et en plus il va faire un peu le même circuit Chili/Argentine/Bolivie, ce qui fait que nous sommes surement appelés à nous rencontrés. Il fait un tour du monde depuis 8 mois et termine vers Noel.

Nous logeons dans le quartier Bellevista qui est agréable et assez calme. C’est un endroit ou il y a beaucoup de tagsimages-6 9542 et dessins sur les maisons.images-6 9543 Cela donne de la couleur et un coté artistique sur des bâtiments qui le plus souvent sont très quelconques.images-6 9556 Les taggueurs images-6 9549sont de vrais artistes qui avec quelques bombes de peinturesimages-6 9547 transforment une simple porte en un décor de film,images-6 9553 c’est très original souvent et il y a de la création. Un peu plus loin se trouve les rues animées avec les restaurants et l’animation nocturne (y compris les voleurs…)

Comme je vous l’ai dit la ville est assez sombre et les édifices bien entretenusimages-6 9501 et blancs sont peu nombreux.images-6 9497 La cathédrale n’est pas très jolie sur sa face avant,images-6-9505-copie-1.JPG son intérieur est néanmoins pas mal.

Dans les rues les gens jouent aux échecs,images-6 9518 aux damesimages-6 9540 ou aux cartes. Cela donne une bonne ambiance car nous avons l’impression que les gens prennent le temps de vivre.

Certains donnent la « bonne parole » dans la rue,images-6 9522 d’autres tirent les cartes pour prédire l’avenir.images-6 9517 Chacun a sa façon pour espérer une vie meilleure.

La population est très  agréable et serviable, de plus ce sont des gens qui communiquent facilement et qui s’entraident. C’est très bizarre de dire cela parce qu'en même temps il y a un climat d’insécurité car les gens nous conseillent toujours de faire attention à nos sacs.

Les chiliens sont revendicateurs et savent que « la libertad » a un prix. Ils manifestent souvent et en ce moment c’est pour la gratuité des études. Etudier coûte ici très chère et cela dure depuis déjà longtemps. Les jeunes sont obligés de faire de gros emprunts pour poursuivre leurs études. D’autres devant la cathédrale manifestent pour la défense des animaux,images-6 9530 cause très noble !

Le rythme des repas est ici comme de l’autre coté des Pyrénées,  le déjeuné se prend entre 14 et 16 h et le diner après 20h. J’aime bien ces horaires qui sont d’ailleurs très souples. 

Nous avons commencé à goûter quelques vins chilienimages-6 9514 et il y a de bonnes surprises mais j’en reparlerais une autre fois.

Cette première approche d’un pays sud américain me laisse un peu interrogatif et en même temps me procure le désir de mieux connaître et m’imprégner de cette vie hispanique. Pour cela il faudra vraiment faire des efforts pour parler l’espagnol  mais nous avons l’impression que nous ne pouvons plus apprendre, nous oublions vite ….nos cerveaux se ramolliraient-ils ?

Ici à Santiago c'est le printemps, les fraises sont bonnesimages-6 9499 mais ne rivalisent pas avec celles du Périgord!

Adios

Repost0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 00:33

Je vous avais dit que j'avais une bonne première impression de Santiago, que les gens étaient sympas. C'est vrai qu'ils le sont mais le problème est qu'il y a aussi pas mal de vermine. Nous le savions car sur les forums il y avait des avertissements mais cela n'a pas empêché que nous nous sommes fait volés.

Argent et carte de crédit dans le sac d'Anita pendant que nous mangions. Du coup c'est moins cool car nous sommes maintenant aux aguets. C'est dommage car l'ambiance générale est plutôt bonne mais nous avons pris un petit coup au moral.

Demain nous partons pour Valparaiso qui est une ville touristique puisque classée Unesco. Nous serons certainement en "zone à risque" et il faudra être vigilant.

Déjà deux continents, Asie et Océanie, de fait et aucun problème mais là, deux jours et déjà ça coince!

 

Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 02:14

Je peux dire qu’en Nouvelle Zélande le rugby m’aura beaucoup occupé. Jusqu’à l’aéroport il a fallu que je signe une orthographe à un jeune joueur nommé Serge Blanco !images-6 9466

Pour la suite je vais être bref et vous allez comprendre pourquoi.

Nous sommes partis d’Auckland le mardi à 17h10 et nous sommes arrivés à Santiago le même mardi mais avant d’être partis ! C’est-à-dire à 12h03. Pourtant nous avons fait 11h de vol…images-6 9467vous suivez toujours ? Nous avons tout simplement 16 h de décalage horaire, c'est-à-dire que nous n’avons pas dormi. Je ne veux pas me coucher car c’est l’après-midi  et je lutte pour rester éveillé de façon à essayer d’attraper le rythme d’ici assez rapidement. Anita a sombré depuis déjà quelques heures.

Nos avons posé les pieds à Santiago par une belle journée ensoleillée et c’est agréable. L’avion à survolé la cordillère enneigée et c’est très beau.

Nous sommes logés dans le centre et sans être très luxueux, c’est propre et bien situé. Les gens semblent avoir l’air gentil et causant. Il faut dire qu’ils sont un peu obligés car nous ne comprenons rien à l’espagnol …il va falloir s’y mettre !

La première impression est donc bonne et en fait je retrouve un peu ce coté latin qui laisse penser que tout n’est pas ordonné et qu’il y a matière à s’exprimer de différentes façons , clin d’œil à Julien !images-6 9474

Je crois que je vais me coucher quand même….

Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 00:53
 

Aujourd’hui c’est notre dernier jour en NZ, les derniers jours il a fait très beau, ça m’a fait du bien, parce qu’il faisait très froid pour nous en arrivant. Nous avons revu tout le monde que nous connaissions ici et fait de nouvelles rencontres. C’était très bien.  Pascal a vécu une super finale dans le pays de rugby par excellence et moi je n’arrive toujours pas à me passionner ni à m’intéresser à ce sport (et à n’importe quel autre sport d’ailleurs), je suis un cas sans espoir. Pas assez de passion sans doute. La NZ est un très beau pays, avec beaucoup de nature intéressante, du tropicale et européen mélangés, les prés qui s’arrêtent à ras de la plage et surtout des arbres magnifiques.. Des gens très anglo saxons, calme et agréable. Mais ils ont beaucoup d’espace par habitant donc voilà pourquoi les gens sont plus calmes sans doute. Moi j’aime bien la pagaille asiatique, même si ça peut être soûlant parfois. En route pour l’Amérique du Sud, le grand inconnu. Espérons que mon cerveau arrivera encore à absorber un peu d’espagnol, parce que je dois dire que le voyage d’améliore pas les neurones !

Anita

 

Comme je vous l’avis dit ce passage en Nouvelle Zélande serait consacré aux amis et au rugby. C’est ce qui c’est passé et de très belle manière.

Le rugby ici c’est magique et j’ai été comblé. Notre sortie dans le nord de l’île était une réussite avec de très beaux paysages et une nature très riche.

Merci a Valda, Neil,Kris et Christine pour leur gentillesse et leurs attentions à notre égard .

Un grand  Merci à Flo, Gladie, Louni, Dorothy et Roman pour tout ce qu’ils ont fait pour nous. Nous étions ici en famille et les moments partagés resteront inscrits dans nos mémoires. L’écoute de Louni  jouant du piano en chantant va me manquer, c’est sure.

 

 

Aujourd’hui,il fait très beau sous le gros nuage blanc mais il pleut sur ma joue….

Pascal


au moment du départ, nos amis ont tenus à nous faire un chant d'adieux pour nous accompagner dans notre voyage. Gladie c'est mise au piano et ses parents ont chanté, du fond de leur coeur il ont interprété cette chanson qui se chante normalement à noel. Nous avons été très touchés par ce geste et je voulais qu'il y ai un extrait sur le blog.

 

 
Repost0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 22:54

 

rwcq.png

Le petit point que nous avions en plus lors de la demi-finale face au gallois n’était pas mérité.

Le petit point que nous avons en moins face aux All Blacks n’est pas mérité. C’est la loi du sport et il faut l’accepter. Je suis quand même fier et content du match de l’équipe de France en finale. Nous irons voir la parade des All Blacks en ville et je continuerais à porter mon macaron France sur ma casquette.images-6-9374.JPG Certainement que les gens me regarderons différemment que durant la semaine ou ils étaient tous très moqueurs. Hier c’était du délire dans les rues d’Auckland,images-6-9438.JPG je n’avais pas vu cela depuis l’Amoco Cadix !

C’est une belle fête pour la Nouvelle Zélande qui est vraiment le pays du rugby. Ici ce sport est un art de vivre et c’est super pour moiimages-6-7676.JPG d’avoir pu gouter à tout cela.images-6-7690.JPG

Merci à tous ceux qui ont apporté leurs encouragements à travers les commentaires du blog, c’était très bien et cela nous réconfortait.

Pour le concours de pronostics que j'avais organisé, le gagnant est Jean Jacques qui avait pronostiqué 30 à 23 pour la Nouvelle Zélande(écart de 7 points entre les deux équipes).Il était très loin du score mais c'est quand même le gagnant...les autres sont encore plus loin!!! Cadeau pour lui et quel cadeau!!!

110x67_1241509217all.jpg

L’aventure des Bleus est bien finie mais la notre continue, mardi nous décollons pour le Chili, une grande part d’inconnue nous attends, de quoi bien nous occuper je pense….

Repost0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 03:58

L’heure est proche, nous sommes prêts ici à Auckland pour ce match tant attendu.images-6 7646 J’ai motivéimages-6-7663.JPG mes supportrices,images-6 7652 l’ambiance images-6-7666.JPGest très bonne.images-6 7644 J’ai  fait une préparation psychologiqueimages-6 7654 et ce n’est pas le Haka des blacks qui se préparent ici sur la photo,images-6 7525 qui va m’impressionner.

Il faudra quand même être très fort car c'est le pays tout entier que la France affronte ce soir, comme en témoigne ce titre du journal.images-6-9431.JPG

ALLEZ LES BLEUS !!!!

Repost0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 03:04

Entre les matchs de rugby nous avons quand même fait un peu de tourisme. Tout d’abord avec Kris qui nous a fait découvrir un endroit vraiment superbe. C’est à Muriwai Beach, sur la côte de la mer de Tasmanie et à une trentaine de kilomètres d’Auckland. C’est ici qu’une colonie de Fous de Bassan à élu domicile.images-6-7268.JPG Dans l’hémisphère Sud il en excite qu’aux Galapagos , en Australie et ici en Nouvelle Zélande. Ils étaient sur  des rochers au large mais comme la colonie c’est agrandi, ils sont venus sur ces rochers en bordure de côte.images-6-7266.JPG Ce sont les plus grands oiseaux de mer, ils plongent  à près de 100 km/h et poursuivent les poissons sous  l’eau. Ce sont de très beaux oiseaux, très effilés.images-6-7280.jpg Le site d’observation étant surélevé par rapport à la colonie, nous avions l’occasion de les voir voler à quelques mètres de nous et c’est un très agréable spectacle.

Direction  le nord avec un arrêt à Whangarei pour retrouver Valda et Neil, nos amis d’origine écossaise que nous n’avions pas revu depuis 17 ans. Les retrouvailles furent chaleureuses et c’était un grand plaisir de partager un peu de temps avec eux.images-6 7381

Nous avons ensuite mis le cap vers Reinga qui en est un justement (Cape Reinga) ! C’est la pointe la plus au nord de la Nouvelle Zélande, la mer de Tasmanie rencontre  l’Océan Pacifique. C’est très remarquable comme site car la première nommée est très agitée et pleine de moutons (normal en NZ) et la seconde est comme sont nom l’indique plus Pacifique. Cela fait une marque assez nette où l’on peut distinguer la séparation des eaux.images-6 7457

Pour relier le Cap Reinga il peut y avoir deux possibilités. Soit la route normale, qui est très belle d’ailleurs, soit en roulant sur la plage coté mer de Tasmanie pendant 90 miles. Certains bus empruntent la plage mais ce n’est pas sans risque.images-6 7425 Nous n’avons pas tenté l’aventure sur une trop longue distance mais nous avons quand même roulé sur la plage pour le fun…images-6 9348

Les deux cotés de cette pointe de terre sont bordés de dunes magnifiques. Du coté Pacifique, le sable est très blanc, on dirait des dunes de sel.images-6 7503 Elles ne sont accessibles qu’après plusieurs heures de marche. Nous avons été sur les dunes coté mer de Tasmanie et c’était très impressionnant de voir de telles montagnes de sable. Les gens viennent faire du body board sur les pentes des dunes. Je suis monté sur l’une d’elle,images-6 9376 Anita à arrêté en pleine ascension. C’est assez difficile car très raideimages-6 7482 mais quel régal une fois là haut, que du sable partout et de tous les cotés avec d’autres dunes à gravir, on se croirait dans le désert.images-6 9371

La Nouvelle Zélande est très particulière car on quitte des zones pleines de verdure et quelques mètres après c’est le bord de mer qui est tout à fait différent. Il n’y a pas de transition entre les paysagesimages-6 9397 et cela occasionne de belles surprises.

C’est un pays qui est très agricole et l’élevage y est très développé. Dans cette région nord, c’est surtout des bovins, de grands troupeaux qui paissent dans des prairies dignes d’un terrain de golf.images-6 9329 Les moutons sont concentrés plus dans l’île du sud mais nous en avons vu quand même quelques un.

L’élevage de lamas alpagaimages-6 7396 est aussi bien présent ainsi que tout l’artisanat qui en découle.

La Nouvelle Zélande est un pays vert par excellence.images-6 7406 C’est la couleur dominante dans le panoramaimages-6 9362 mais c’est aussi l’attitude des gens qui respectent la nature et en apprécient ses bienfaits.

Nous avons logé un soir à Puketiti Lodge du coté de Mangonui.images-6 9340 Ce dernier est dans la campagne sur une hauteur avec une superbe vue sur Doubtless Bay. Nous y sommes allés par hasard après avoir refusé deux backpackers  et la nuit commençait à arriver. Le coût de la chambre étant trop élevé pour nous, c’est au dortoir que nous avons dormi. En fait nous étions les seuls et c’était très bien équipé. De plus la propriétaire des lieux est allemande et comme nous étions les seuls passagers, nous avons discuté avec elle et ensuite partagé quelques fromages achetés en route autour d’une bouteille de vin de Nouvelle Zélande qui rivalise bien avec de bons crus français. Cette personne qui vit depuis maintenant 23 ans en Nouvelle Zélande, a monté tout un ensemble d’hébergement en auto suffisance énergétique. Réserve d’eau, panneau solaire avec un système chinois de réception de la chaleur,images-6 9338 une très bonne isolation des locaux et consignes pour limiter les consommations. Un bel exemple à suivre….

La Nouvelle Zélande est aussi un pays producteur de bois pour les constructions. La forêt est très présente et nous croisons toujours sur les routes des camions remorques plein de belles billes de bois. Des pans entiers de colline sont parfois coupé et cela fait un peu « passage de tempête » de voir un tel paysage. Néanmoins la gestion de la forêt est ici bien réalisée avec aussi de belles plantations. Les grandes fougères arborescentes sont nombreuses et participent à donner un très beau décor.images-6-9413.JPG

Nous avons rendu visite à Tane Mahuta, il est assez rond car il fait 13,8 mètres de circonférence et même s’il n’a que 17 mètres de hauteur, c’est un Monsieur ! Il faut dire que c’est le doyen des kaoris de Nouvelle Zélande, son âge est quand même estimé à plus de 2000 ans….et oui, ça ne vous dit rien mais si je vous raconte sa légende vous allez comprendre.

 Tane Mahuta était le fils de mère terre et de père ciel. Mère et père s’aimaient bien se faisaient des câlins mais ne laissaient pas trop de place pour Tane Mahuta. Ce dernier, un beau jour ,sauta de pied joint sur le ventre de sa mère ce qui eu pour effet d’envoyer son père (ciel) très haut, là ou il est actuellement. Cela nous a libérés de l’espace entre terre et ciel pour que la nature et nous même puissions vivre et évoluer librement. Jolie la légende non ?

Alors vous pouvez comprendre que nous étions tout petit devant Tane Mahuta et que nous avions beaucoup de respect pour lui . Sur la photo, le point en orange c’est Anita,images-6 9410 cela vous donne toute l’envergure de ce bel arbre.

En chemin nous avons eu la chance d’assister à la naissance d’un petit Alls Blacks dans un pré. Anita voulait jouer le vétérinaireimages-6 9392 car elle sentait que la mère peinait pour faire le petit. La propriétaire en ensuite venue car c’était la première naissance de cette vache. Tout c’est bien passé par la suite et nous avons assisté aux premiers pas de ce jeune veaux…c’était très beau ! images-6 7572 

Nous sommes rentrés en fin de semaine sur Auckland car il parait que dimanche il va se passer quelque chose d’exceptionnel dans un autre endroit sacré, Eden Parc. Des petits lutins latins vont affronter des ogres noirs anglo saxons, ces derniers étant encouragés par tout un pays qui brandi une fougère argenté sur un drapeau. La victoire des lutins bleus contre l’ogre noir sera-t-elle légende ou réalité…..encore quelques heures pour le savoir.

Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 22:35

Encore un article qui parle de rugby ! Et pour cause…nous sommes en finale quand même !

La dernière fois je vous avais dit que je prendrais la route avec mon drapeau pour aller au stade à l’heure où vous beurreriez vos tartines. En fait, je ne l’ai pas prise tout seul car c’est un parcours de 4,5 kms qui est aménagé pour relier le centre ville au stade. C’est assez sympa car tout le long il y a des animations,images-6 7352 de la musique, des stands pour supporters avec peintureimages-6-7356-copie-1.JPG des visages etc… Anita et Christine (l’amie chez qui nous logions pour le week-end, m’accompagnaient)

Une très bonne ambiance donc jusqu’à l’entrée de l’Eden Parc,images-6 9225pour encourager les deux équipes.images-6 9226

La pression montait car l’heure du match approchait. Je dois aussi avouer que j’avais une très grande frustration que je ne laissais pas paraître car je faisais la marche vers le stade sans avoir de place, c'est-à-dire sans pouvoir y entrer.

Mais là ou l’histoire devient belle, c’est que j’y suis rentré dans le stade ! Et à une très bonne place en plus…

Devant l’entrée il y avait quelques revendeurs de billets, nous en  avons questionnés quelques un et les prix restaient hauts. Mais j’ai eu de la chance car sur une proposition de prix qui était quand même à 800 dollars nz, j’ai pu avoir le billet 4 fois moins chère alors que c’était une catégorie A, c'est-à-dire une super place. Merci à Christine qui à négocié pour moi, à Anita qui m’a encouragé et aussi à cet homme qui n’était pas rancunier car c’était un anglais.

De ce fait je suis entré dans ce stade, Anita avait peur de ne plus me retrouver après le match car je n’avais pas de téléphone, je bafouille l’anglais et je ne connais pas le quartier…Mais je me suis débrouillé.

J’étais dans ce stade mythique une heure et demie avant le match et ce fut un régal. Seuls les amateurs de ce sport peuvent  comprendre ce que l’on ressent. L’ambiance était très bonne même si il y avait une certaine nervosité avant une telle rencontre. Je me suis fait prendre en photo avec la coupe,images-6 9228 regardé quelques animations, avalé un sandwich et une bière et me voilà prêt pour le match.

Etant très près de la pelouse j’ai pu observer et même interpellé les joueurs français qui s’échauffaient.images-6 7310 Pas de grande barrière entre le public et la pelouse et c’est super.

Je regagne ma place et je constate qu’il n’y a pas trop de français dans le stade. J’en ai deux devant moi et deux derrières mais autour c’est plutôt anglo-saxon et même carrément gallois car j’ai deux gros gaillards sur ma gauche. D’ailleurs je décide d’établir de bonnes relations avant que le match commence (j’ai bien fait..) et nous nous serrons la main à l’heure des hymnes.

Comme dit précédemment, c’est à plein poumons que j’ai entonné l’hymne nationalimages-6 7320 mais pas beaucoup d’échos dans le stade…nous étions en infériorité. Coté hymne gallois c’est la folie, les drapeaux et tout le stade qui chante, c’est très beau mais inquiétant quand même…

La suite vous la connaissez  et je peux vous dire que ce n’était plus tellement fair play car les français étaient sifflés et même le speakeur mettait des chants gallois pendant le match sur la fin. Tout le public grondait « Wales », la pression était énorme. De mon coté, je ne sais pas pourquoi je n’ai pas paniqué et je rassurais même les quatre français qui eux étaient effondrés.

Je dois préciser, après renseignement pris, que les néo zélandais encouragent les français seulement quand il s’agit de jouer contre l’Angleterre, l’Afrique du Sud ou l’Australie. De plus c’est vraiment un public de connaisseurs qui apprécie le beau jeu et là la France n’a pas gagné des points…

La finale rêvée va donc avoir lieux et c’est une grande effervescence  ici. Le pays tout entier est derrière son équipe et tout le monde pense que les Alls Blacks vont être vainqueurs. Il faut dire que vu la prestation des français c’est un peu normal.

Les titres des journaux sont souvent peu glorieux,"France gives the final insult" (quel jeux de mots!)voir limite insultant pour l’équipe de France.images-6 7334

J’aurais aimé rencontrer le coach français pour savoir comment les joueurs allaient aborder la rencontre. Vous vous doutez bien qu’il a autre chose à faire que rencontrer un voyageur de passage !

C’est la raison pour laquelle, je me suis contenté de m’entretenir avec le futur entraîneur de l’équipe de France,images-6 7375 Philippe St André,  qui lui m’a dévoilé quelques infos que je me dois de garder secrètes mais qui me laissent espérer une très belle issue pour la finale.

Nous aussi nous savons tirer la langue!images-6 9289

Alors amis du rugby, ne perdaient pas espoir, le jour de gloire est pour dimanche, beurrez vos tartines un peu plus tôt pour être en forme devant vos écrans à la bonne heure. images-6 7292

C’est dans l’adversité que le talent s’exprime le plus et là il devrait s’exprimer  car l’Eden Parc sera vraiment une terre hostile. 


Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 12:31

 

Auckland sur les écrans de contrôle,images-6 8920 l’avion s’immobilise, ça y est, nous sommes arrivés !

Nous sommes donc au pays du gros nuage blanc !images5 8902 oui mais depuis le début c’est un gros nuage grisimages-6 9140 au dessus de nos tètes. En fait c’est le printemps ici en Nouvelle Zélande mais cette année il semblerait qu’il soit un peu en retard. Comme nous avons faillit en avoir, Anita raconte :

Samedi dernier, le 8 octobre nous étions à l’heure à l’avion pour prendre le vol de 9.30 heures, seulement à l’enregistrement on nous dit que notre vol n’est qu’à 12.30 heures et que nous ne sommes pas prévus sur le vol du matin. Ce n’est pas ce que disent nos confirmations depuis 6 mois et nous nous déplaçons vers le guichet de vente de billet pour en avoir le cœur net. On nous confirme une deuxième fois que nous n’avons jamais été prévu sur le vol du matin, toujours sur celui de 12h30  D’habitude çela ne nous fait rien à quelle heure nous arrivons, puisque de toute façon personne nous attend. Seulement cette fois-ci on nous attend et en plus il y a le match de rugby France - Angleterre   pour lequel nous devions arriver juste à temps.

Je montre nos confirmations à la dame et lui explique, elle répond qu’elle pourra peut-être changer nos places sur le premier avion s’il reste de la place mais que ça nous coûtera 40 dollars par personne. Finalement elle a été sympa, elle nous a changés d’avion et pas besoin de payer. Et la journée s’est bien fini également par la victoire des français, donc Pascal était content. Il faut dire que nos amis Samoans étaient à fond pour la France. C’était donc un weekend rugby, devant la télé mais dans l’ambiance, il n’y a que moi qui n’y arrive toujours pas à m’y mettre, mais ce n’est pas grave.

Bon coté rugby, c’est moi qui raconte car elle n’y connaît rien Anita !

Ne cherchez pas ailleurs le pays du rugby, c’est ici en Nouvelle Zélande qu’il est. Tout respire ce sport qui est national évidement.images5 7202 La fougère argentée est partout,110x67 1241509217all pas un seul magasin sans l’effigie des All Blacks. Même KFC qui à l’habitude est rouge c’est revêtu de noir.images-6 7225 Quand les jeunes jouent dans la rue ou dans des parcs, le ballon n’est pas rond.

Pas plus tard que ce soir en rentrant en voiture je vois quatre jeunes filles (oui vous lisez bien !) qui jouaient sur le trottoir avec un ballon de rugby.

Pour la coupe du monde les maisonsimages-6 7231 ont toutes leurs fanionsimages-6 7232 de Nouvelle Zélande et aussi des All Blacks. Parfois vient se rajouter le fanion du pays dont ils sont originaires (n’oublions pas que ce sont des colons britanniques).images-6 7251 Pour d’autres qui aiment bien le « french flair », ceux qui disent : « Don't much like the French, but good rugby is good ... » et bien ceux là rajoutent le drapeau tricolore.images-6 7233 Espérons qu’ils ne soient pas trop déçus car le « french flair », je ne le flaire pas trop !!!

Il faudra être costaudimages-6 8981 pour battre ces jeunes et fringants gallois, mais nous pousserons avec eux.

Nous avons visité Aucklandimages5 7205 et aussi fait un tour du coté du village de la Wold Cup images-6 8983, question de se mettre un peu dans le coup. Dans un gros ballon il y a une projection du pays et de sa nature en 360° ovalisé,images-6 8958 c’est très bien fait, genre futuroscope  et aussi un peu d’histoireimages-6 7240 des Blacks. Nous avons aussi eu droit à un haka juste devant nous, c’était sympa. Dans les différents stands c’est l’histoire du rugby néo zélandais qui est racontée, avec de belles photos anciennes.

Auckland n’est pas une grande capitale et c’est normal car ce pays n’a au total que cinq millions d’habitants ! c’est très peu et comme leurs voisins australiens il y a de l’espace, ce qui se ressent dans l’attitude des gens qui sont plus calmes et discrets. Ce n’est pas pour autant que  la Nouvelle Zélande m’inspire  car les remarques faites pour Sydney sont aussi vérifiées ici, du moins en ce qui me concerne. En plus ils nous ont confisqué au service « Biosécurité » des bonnes conserves de magret de canard que nous avait envoyé Pierre et Jocy nos amis landais expatriés à Bordeaux. Merci à eux pour cette délicate attention même si le gout de la graisse de canard me manque un peu !

A la maison nous sommes chez nos amis Samoans et c’est tous les jours un régal de partager un peu de temps avec eux. Flo, Louni et Gladie sont tous les trois des musiciens, comme beaucoup parmi les gens des îles du Pacifique. Ils jouent du piano ou de la guitare, ils chantent, c’est spontané chez eux et c’est pour nous des concerts  à domicile, en famille et j’apprécie beaucoup ces moments là. Anita a même eu droit  des cours de guitareimages-6 8940 mais il y a du travail…  

Nous avons maintenant 11h de décalage,ce qui veut dire que demain matin, pendant que vous beurrerez vos tartines pour le petit dej’, moi je serais sur la routeimages5 7213 avec mon drapeau pour aller chanter à plein poumon, où que je serais, l’hymne de notre pays pour encourager les bleus….Allez les petits…….devenez Grands, vous pouvez le faire !images-6 8977

images-6 7246


Repost0