Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 13:05

Ella le 2 mai 2011

Nous sommes donc arrivés par train le 30 avril. Que du 3ème classe dans ce train, mais finalement c’est aussi bien que du 2ème classe. On a eu assez de place dans le dernier wagon. Bancs en bois. On a mis trois heures et demi environ, beaucoup d’arrêts. Il y avait pas mal d’enfants, avec des parents ou grands parents. Qu’ils sont beaux tous. Ils ont l’air heureux les enfants, on n’en a pas vu travailler. Les parents les choient. Et on peut faire des photos sans problème, des grands sourires toujours. Les memes questions toujours; where are you from? What’s your name? How old are you? Arrivé à la gare d’Ella pas de tuk tuk. Un vieux monsieur veut nous vendre son Guest House, mais on a déjà réservé au Hill Top GH. Pas de problème, il va quand même nous trouver un tuk tuk. Ok, on attend. En face de la gare un petit temple avec un gros bouddha. Personne vient, tan pis on chausse nos sacs à dos et commence à descendre. Le voilà, le monsieur avec le tuk tuck qui arrive. Service gratuit. 150 roupies pour le chauffeur pour aller au Guest House. Ce dernier nous précise que ça monte et comme on est bien chargé il ne pourra pas monter et les sacs et nous-mêmes. Effectivement c’est raide ! On descend donc et il monte nos sacs. Notre chambre nous inspire.  Ca sent le frais, ça change. Des lits jumeaux avec un drap dessous et un drap dessus (quel luxe !) Des serviettes tout justes séchées au soleil. Il fait beau, on a une vu superbe du restaurant terrasse en haut, tout va bien.IMG 0740
Une heure après il pleut des cordes, ce qui rend la chute qu’on voit au loin toute marron. Impressionnant. Il pleut comme ça toutes les après midi, à peu près toujours à la même heure.

Dimanche 1 mai 11, on monte à little Adam’s Peak. (Le vrai Adam’s Peak est un pèlerinage qui se fait la nuit pour arriver en haut vers l’aube dans le brumes, ça se fait vers Nuwara, trop dur pour moi….) Celui-ci est plus à ma portée. En route un petit monsieur vend des colliers de graines naturelles. Graines Jacob, graines églises, ici ça s’appelle Kirethe et Mathahea, mais on connaît. On n’achète pas bien sûr, mais il faut quand même noter quelque chose sur son cahier. Tout touriste qui passe doit noter quelque chose. Quand il sait que je suis hollandaise, j’ai même droit à une carte de visite, envoyé par un hollandaise, 500 il en a eu, mais apparemment il les donne qu’au hollandais (Chantal, la même carte que toi !). On continue de descendre. Quelques femmes nous proposent de les prendre en photo, mais ici c’est plus touristique et il faut payer pour la photo, non merci donc. En bas, presque arrivé au village, on se fait interpeler par une femme devant sa maison en construction. «Where are you from? » From France! « Bonjour, comment allez-vous? Merci beaucoup” On s’arrête une minute. Pour lui apprendre “bonne après-midi”, elle nous explique qu’elle essaie d’apprendre avec les touristes français qui passent. Elle nous raconte qu’elle donne des cours de patchwork à des femmes du village, elle a un petit atelier plus haut, on veut voir ? Ca ne se refuse pas. Donc on va voir. Trois machines à coudre, Singer, à pédales, en très bon état. De très jolies patchwork, un avec des tournesols, encore un mot français à apprendre, elle le note sur un cahier. Ici aussi il faut mettre un petit message, comme quoi on est passé, on vient de France, on a visité etc. Elle nous raconte qu’elle a monté cet atelier de couture pour pouvoir faire quelque d’utile de sa vie et pour aider les femmes de ce village. Elle essaie de monter une bibliothèque pour enfants aussi. C’est le bâtiment en construction qu’on a vu en bas. Ca fait 6 ans qu’il est en construction (il est loin d’être fini), elle nous montre les quelques livres qu’elle a pu avoir (par don), vraiment très peu (en anglais et sri lankais). Aussi quelques livres pour adultes, dont un ouvrage sur l’économie. Un peu compliqué non ? « Mais non, j’ai fait des études universitaires, d’économie et politique. Comme il n’est pas possible de trouver du travail j’ai commencé cet atelier et je voudrais fonder cette bibliothèque ». On reste boire le thé.  Kanthi a 52 ans commeIMG_0729.JPG moi, mais elle ne les fait pas, on lui donne 15 ans de moins, elle est rayonnante. Mais pas une vie facile. Son mari travaille à Colombo et rentre deux jours par mois. Jamais de vacances. Ca sera comme ça jusqu’à ces  60 ans, après il partira, mais sans retraite, ça ce n’est que pour les fonctionnaires. Donc il faudra trouver autre chose à faire. Elle veut aussi savoir ce qu’on fait. On  dit  que Pascal  faisait de l’électronique, et moi je travaille dans une usine où on fabrique des fauteuils roulants. Ah, le tonton de mon mari est paralysé, il aurait besoin d’un fauteuil. Ca m’apprendra…..Invacare, il y a un marché à prendre ici ! J’ai promis de revenir mardi matin pour voir l’atelier en activité avec les femmes.

Aujourd’hui 2 mai 2011, on a repris notre chauffeur de tuk tuk ce matin pour aller aux chutes de IMG_4108.JPGRewana. Sur le retour on visite un petit temple dans les roches appartenant à un monastère de bonzes. Deux jeunes moines sont nos guides, ils ont environ 8 et 10 ans. Ce qui nous amuse le plus est de voir les singes en liberté tout le long au bord de la routeIMG_4104.JPG. Ils jouent comme des fous. Comme ils nous ressemblent. Un moment donné il y un vieux singe tranquillement assis sur une borne en bas de l’arbre où jouent les autres et on attend un grand vacarme dans un autre arbre plus loin. Il y a va tout de suite en courant pour y mettre de l’ordre. Ce pays respecte tous ce qui vit. Tous les animaux sont en liberté. Les chiens, les singes, les éléphants, les vaches. Les voitures attendent qu’ils traversent la route. Tout le monde vit en harmonie. Trois religions, bouddhistes, chrétiens, musulmans, et ça à l’air de bien se passer tout ça. On peut en prendre de la graine !

Anita

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bois Maurice 18/05/2011 08:55


Bonjour Pascal et Anita .
Je lis tous vos repotages , je suis en retard à cause de l'envie et de notre absence à Lyon .
Ce reportage m'a beaucoup plus .
Amitiéz à +
Maurice et Nicole


Françoise Balez 02/05/2011 18:19


Un pur bonheur de vous lire....ça me donerait presqu'envie de vous rejoindre oui, oui...et puis là bas les personnes rencontrées sont si humaines et pas encore polluées par cette société de conso
qui nous bouffe et nous rend si egoïstes. Anita et Pascal, vous pouvez leur dire que dans un petit coin de France il y a quelqu'un qui admire ces sourires si sincères...c'est beau et très
touchant...continuez de leur apporter vous aussi votre chaleur et votre tendresse.