Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 17:02

Vendredi 6 mai

Ce matin nous avons fait la grasse matinée, nous nous sommes réveillés à 10 .00 heures, ce qui est énorme ici, mais nous avons dû quand même être fatigués de la journée d’hier. Donc tranquille, petit déj et promenade ensuite. Il n’y pas grand-chose à voir en ville à Tissa, donc nous allons avec un tuk tuk vers un autre dagoba que l'on a vu sur le « loneley planet ». Finalement le dagoba ne vaut pas le coup, il est en travaux. (Un dagoba est un monument religieux, qui ressemble à une grosse cloche blanche.IMG_0884.JPG Nous ne pouvons pas y entrer, nous faisons le tour, il y a des bouddhas et d’autres statues). Nous continuons à pied au bord de la route. Nous nous  retrouvons devant quelques pilonnes en pierre.

IMG 0891 Nous essayons  de nous faire expliquer ce que c’est. Apparemment des restes d’un palais du 2ème siècle environ. On nous parle d’un roi et d’un éléphant impérial qui a ruiné le pays. Je ne suis pas sûre d’avoir bien compris. Il fait quand même très chaud et nous avons seulement pris le petit déjeuner ce matin, il est maintenant 14.00 heures environ, et je crois bien que j’ai un coup de chaud. Pascal dit que je suis écarlate. Je n’ai plus de jus. Faut que je mange quelque chose. Seulement, des bars ou bistros, ça ne court pas les rues ici. Et les petits lolos au bord de la route ne vendent vraiment rien. Je me suis acheté un paquet de « cream crackers » (les enfants savent de quoi je parle, cream crackers avec du kraft…, référence Nouvelle Calédonie). Nous nous sommes engagés dans un chemin et nous sommes assis au bord d’un petit court d’eau (j’ai vu passer un serpent dans l’eau), j’ai mangé tout le paquet (sec sans kraft), cela allait un peu mieux. Finalement le chemin n’était pas mal, nous avons vu des jolis oiseaux et puis nous avons entendu la petite musique du boulanger qui passe. Un tuk tuk avec à l’arrière la pâtisserie locale et des sandwichs. Pascal a pris un sandwich local, petite brioche avec de l’œuf et un piment vert (très fort !) et moi des beignets au sucre. Du coup cela allait beaucoup mieux et nous avons continué le chemin. Il nous a amené derrière le lac sur lequel nous avions fait du bateau hier soir. C’est vraiment magnifique. Nous avons pu observer pleins d’oiseaux. En chemin nous avons rencontré un autre touriste, américain je crois , avec un super téléobjectif en train d’attendre que le crocodile un peu plus loin veuille bien remontrer son nez. Il s’est moqué un peu de nous quand nous avons sorti notre (celui que l'on m’a offert) appareil photo, en disant que de toute façon on ne nous croirait pas à la maison quand on dira que « si, si je vous jure c’est un crocodile » ! Un peu plus loin, deux jeunes viennent parler avec nous. Toujours les mêmes questions, où vous allez ?, d’où vous venez,etc… Ils nous accompagnent ensuite et nous expliquent les arbres, les fleurs, les oiseaux, etc. Ils sont vraiment intéressants. 25 ans et 20 ans. Ils ont fait des études, mais il n’y pas de boulot, donc ils traînent un peu, parlent un peu avec les touristes, quand il y en a, pour améliorer leur anglais et français. Il paraît que le coin est infesté de crocodiles ici. Le lac est très profond de ce côté et plein IMG_0901.JPGde fleurs de lotus et de nénuphars. D’ailleurs il y a un monsieur qui arrive en vélo et les jeunes nous disent « vous regarderez, il lui manque un bras, mangé par le crocodile quand il a voulu se baigner après avoir bu trop d’arak (l’alcool local) le soir. Dix minutes plus loin, nous en voyons un crocodile (Pascal l’a vu avec son œil de Cro-Magnon) à deux mètres de nous, lové sur un tronc d’arbre. Juste quand on veut prendre la photo il se glisse dans l’eau. Donc effectivement vous n’allez pas nous croire….Les jeunes nous quittent, pas sans m’avoir offert deux fleurs de frangipanier, c’est charmant. Nous continuons et nous achetons quelques bananes en route, toute une main pour 20 roupies ! Tiens voilà un serpent qui traverse la route devant mes pieds…Un peu plus loin Pascal me retient par le bras, comme il fait régulièrement pour éviter que je me fasse écraser par un tuk tuk ou moto, seulement là c’est pour éviter que je marche sur la queue de l’iguaneIMG_0928.JPG sur le bord de la route. Bon pendant notre petite promenade nous avons quand même vu pleins d’oiseaux, deux crocodiles, deux serpents et un iguane. Presque mieux qu’hier dans le parc ! En revenant a la guest house, le manager nous demande si on reste manger ce soir. Il faut savoir que nous sommes les seules hôtes depuis trois jours. A part un couple d’Italien qui ont passé juste la nuit pour aller au parc le matin. Il est là avec son cuisinier et homme à tout faire. Au début cela avait l’air un peu froid comme ambiance, mais au contraire. Ils sont tellement contents de nous avoir. Ils essaient par tous les moyens de nous faire rester et nous faire manger au guest house. Pour le premier repas on a eu le choix entre nouilles chinoises frites ou riz frit. Le soir ils voulaient nous la refaire, puisqu'on avait mangé des nouilles le midi on pouvait bien prendre du riz le soir non ? Non, pas envie, nous allons donc manger en ville. Non alors, si vous voulez on peu faire un bon curry (ça faisait longtemps…). Il faut savoir que chez nous la nourriture est fraîche tandis que dans les autres troquets en sert souvent les repas de la veille. Bon nous nous  laissons convaincre, et effectivement le curry n’est pas mauvais. Le lendemain matin ils nous demandent si on peut déjà régler la première journée, comme cela il pourra faire des courses pour quelque chose de bon à manger le soir (pas de clients, donc pas de liquide dans la caisse). Qu’est ce que l'on aimerait manger ? Du poisson frais du lac. Donc un bon curry de poisson ? NON, pas de curry svp. Juste du poisson et de la salade par exemple et s’il faut un peu de riz. Le soir on a mangé deux petits poissons grillés (très bons) du lac et un peu de salade composée (concombres, tomates, ananas) et…… du curry ! Finalement le courant passait bien entre nous, ils étaient aux petits soins. On a fait une photo de nous quatreIMG_0880.JPG et puis le cuisinier avec moi et après le manager avec moi…. et le cuisinier, il a voulu être sur toutes les photos. Il a demandé si on pouvait la faire développer pour lui. Pourquoi pas. Sauf que Tissa est une ville très Sri Lankaise, et pas du tout européenne. Donc pas de cyber café bien équipé et encore moins de photographe. Dans le cybercafé nous avons d’abord posté notre dernier article et regardé les mails, il faisait super chaud là dedans….. J’ai demandé si on pouvait imprimer des photos et si oui sur du papier photo ou sur du papier normal ? Bien sûr, sur du papier photo, mais si on pouvait attendre 10min ? Oui, même si je n’ai pas trop compris pourquoi. Il a passé un coup de fil. Finalement les 10min commençaient à durer, donc on part pour manger. En sortant une moto qui arrive avec deux gars. Non ne partez pas. Voilà le papier photo ! Amené par coursier svp ! Donc opération imprimante. 4 Personnes pour mener à bien l’opération. Et finalement il a que des deux premiers qui sont imprimés sur le papier photo, ça a loupé, l’autre est sur du papier normal. Le cuisto est super content avec ses photos, il les montrera à ses enfants.

8 Mai.

Depuis hier soir nous sommes à Mirissa, au bord de la mer. Là on est vraiment super. Le guest house donne sur la plage. On a une super chambre avec un vrai matelas, des draps dessus, dessous, des oreillers comme chez nous, grande salle de bain, parfait ! En plus wifi dans a chambre et sur la terrasse. Ce matin baignade à 7.00 heures du matin, après petit déjeuner et cette après midi vélo (emprunté aux maçons qui travaillent au guest house). Vélos sans freins et en roulant sur les chambres à air tellement les pneus sont usés, mais ça va si on ne roule pas trop vite et si on évite les montées (parce que pas de freins dans la descente). En roulant toujours la question clé d’ici ; « where are you going ? » Apparemment il faut avoir un but ici. On a encore fait une superbe rencontre. Nous prenions IMG_0964.JPGen photo un jaque et voilà un jeune homme qui nous en offre à en manger. Finalement nous n’en avions encore jamais gouté. C’est vraiment bon, ça ressemble un peu à l’ananas. Et puis il a fallu que l'on entre dans sa maison, que l'on s’installe dans la belle pièce, avec une grosse assiette de jaque à manger. Que l'on voit toute la famille.IMG_0965.JPG Et les photos de mariage. Nous avons bien sûr montré nos photos aussi. Voilà comment on passe nos journées, il y a pire. Bon, maintenant il faut que je me dépêche parce que le poisson grillé m’attend pour le dîner.


Partager cet article

Repost0

commentaires

laurence 09/05/2011 13:37


Coucou "les p'tits lou" !! me voici de retour ! je constate que vous aussi vous avez des journées bien remplies mais quel plaisir ! en tous les cas il est partagé car vos commentaires nous comblent
de joie comme d'habitude. Il n'y a pas à dire vous êtes de vrais pro ! en lisant vos textes et en admirant vos photos, cela nous transporte litéralement ... et personnellement, je ressens même une
certaine quiétude par moment! qui en dégage. Bref , c'est tout simplement fabuleux et merci encore pour toute l'énergie que vous nous offrez en nous faisant découvrir d'une manière ou d'une autre
tous ces somptueux paysages!!
Attention à vous , ne vous négligez pas et pensez surtout à bien vous alimenter!!! mais qu'est-ce-que je raconte ? vous le savez déjà !...
Allez bisous et à plus !!