Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 23:09

Nous voilà dans la capitale de ce grand pays. Un vol de 3h30 nous y a déposés depuis Ushuaia. Quelques turbulences au départ mais ensuite tout c’est bien passé.

Nous logeons à «  l’hostel  Tango y Bandonéon ». Ici c’est la capitale du tango et beaucoup d’organismes utilisent cette image. C’est une maison ancienne reconverti en hôtel. Nous logeons au troisième étage, sur les toits. Il y a une terrasse et le soir, à la fraicheur c’est agréable.

La ville de Buenos Aires est constituée de grandes artèresimages10 5800 et de quartiers tous différents. Nous avons parcouru toute la ville à pied sur plusieurs jours. L’art est très présentimages10 5875 et représenté sous des formes différentes.images10 5983

Comme dans toutes les grandes villes, il y a des quartiers riches et d’autres plus pauvres. Du coté de Palermo et Recoleta, c’est le luxe et la qualité de vie qui prédomine.

Les habitations sont de standing et souvent des espaces verts agrémentés de fleurs et d’installations sportives ou culturelles.images10 5995 Ici  les gens font du footing ou du roller pour entretenir les corps qui souvent en ont bien besoin car l’Argentine n’est pas un modèle pour la nutrition.

Nous avons aussi fait la visite du cimetière de Recoleta qui pourrait ressembler au Père Lachaise à Paris mais qui n’en possède pas la dimension poétique. Il n’y a pas d’arbre ou très peu, les caveaux sont alignés comme des immeubles dans une ville. Pas vraiment d’âme(s) ! Normal me direz vous, nous sommes dans un cimetière et normalement, elles sont déjà parties…  

Dans notre  quartier de Montserrat, les gens ne font pas de footing. Le soir vers 18h00, c’est la tournée des poubelles. Les gens éventrent toutes les poubelles qui sont déposées dans les rues et ils trient.images10 5871 Ils récupèrent dans des grands sacs montés sur des palettes en bois avec des roulettes dessous. Ils sont nombreux à faire cela dans toutes les rues. C’est une façon de faire le tri sélectif mais cela peine un peu de les voir faire. Chez nous ce sont les chiens qui éventrent les poubelles, pas les humains.

Après sur les coups de 21h, le quartier s’anime au rythme du carnaval. Tous les soirs il y a des groupes qui défilent et font des chants et de la danse.images10 6095 Ce n’est pas Rio mais c’est très familial et sympathique comme ambiance.

Le Microcentro de la ville est rempli de commerces en tout genre. Il y a quelques beaux bâtimentsimages10 5802 mais pas trop pour une capitale.images10 5853 Bien entendu cela n’a rien à voir avec les capitales de la vielle Europe qui possèdent une architecture plus ancienne et plus riche.

Les anciens docks forment un quartier nouveau qui a de l’allure. Les vielles grues de chargement ont été conservées et mélangées avec des batiments plus récents,cela donne un certain style.images10 5907  C’est devenu un quartier huppé de la ville. De beaux voiliers viennent mouiller juste devant,images10 5929 vers le " Puente Del Mujer" images10 5917et souvent il y a des danseurs de tango devant les bateaux. Comme sur cette photo,images10 5939 sous le regard de Carlos Gardel et d’Anita.images10 5944  

Il y a quand même beaucoup de commerces de luxe et cela me fait penser que tout le monde ne trie pas les cartons !

Le quartier qui m’a beaucoup intéressé est celui de San Telmo. C’est un peu le Montmartre de Buenos Aires. Beaucoup de galeries d’arts, d’antiquaires et de peintres. Le weekend c’est un peu la cohue car dans les rues c’est le déballage, un marché d’un peu de tout.images10 6116

Un autre quartier très pittoresque est le celui de La Boca. Caminitoimages10 6160 est la rue la plus fréquentée par les touristes qui viennent flasher dans tous les sensimages10 6169 les façades colorées des maisons.images10 6137 Dans le courant du XIXème siècle  les immigrants espagnols et italiens sont venus s’installer ici. Quand il leurs restait de la peinture après avoir peint leurs bateaux ils peignaient uneimages10 6125 ou plusieurs façades de leurs habitations.images10 6153 De là est apparu un quartier très coloréimages10 6128 qui donne un peu de vie et de gaitéimages10 6148 à un environnement qui l’est moins. Maintenant l’intérêt touristique a pris le devant de la scène et le quartier à perdu de son authenticité même s’il a gagné  en couleur.images10 6170

C’est quand même dans ces quartiers là que l’on trouve le plus de créations.images10 6122 Les gens expriment par leurs talents le mal être de leurs vies peut être. C’est dans la difficulté et l’adversité que les individus se révèlent et ici c'est un bon exemple, comme toutes les belles peinturesimages10 6119 sur les rideaux des magasins,images10 6121 ou sur les murs.images10 6131

Les argentins sont passionnés de football et « La Boca » est l’équipe leader de Buenos Aires. Ici tout respire le football. Je souhaitais aller voir un match mais plusieurs personnes me l’ont déconseillé car ils sont quand même un peu fanatiques et cela peut être dangereux.

Pour les touristes que nous sommes il faut être vigilant dans ce secteur de La Boca. C’est une zone à risque.images10 6185 Il ne faut pas trop sortir des sentiers battus car cela craint au niveau de la sécurité. D’ailleurs mon gout pour l’aventure m’avait entrainé sur un itinéraire pas très conseillé et nous avons été rappelé à l’ordre par un argentin qui passait à vélo et qui nous a dit « pas là, tournez à gauche ! ». Nous l’avons sagement écouté, ce qui me permet encore de vous écrire peut être ! 

Je fais de l’humour mais pourtant cette semaine un touriste de 52 ans est mort au cœur de Buenos Aires à 8h30 du matin sur la place Mayo, la plus fréquentée de la ville. Au moment ou il prenait une photo un voleur est venu lui prendre l’appareil et devant la résistance de l’homme, l’a mortellement blessé avec un couteau. Bien entendu cela peut arriver à Paris ou à Rome mais quand même, l’Amérique Latine n’est pas un exemple dans le domaine de la sécurité.

Nous sommes passés par la prison qui est maintenant reconverti en musée mais l’on devine quand même bien que ce n’était pas une colonie de vacances,images10 5896 pas commode les "mattons".images10 5900 Peut être qu’ils n’auraient pas dû la fermer…Je plaisante !

Cette ville de Buenos Aires est néanmoins très agréable, les arbres comme les Palo Borracho sont en fleursimages10 5823 et c’est vraiment joli de les voir le long des routesimages10 5830 avec leurs troncs en forme de bouteilleimages10-5957.JPG recouvert d’épines.images10-5958.JPG Je vous mets le lien de cet arbre très décoratif, Palo Borracho. L’arbre national est le Ceibo et lui est rempli de fleurs rouges.images10 5829

Le « Parque 3 de Febrero »  est un très vieux jardin inspiré des jardins français de la fin du XIX siècle.images10 6005 C’est un endroit très agréable où la population argentine vient gouter aux senteurs des rosesimages10-6001.JPG et aux cris des perruches en liberté.images10 6022 Des lacs artificiels ont été crées et permettent de belles flâneries.

Dans cette ville de Buenos Aires il fait bon se promener et ce perdre aussi. C’est une très belle capitale même si ce n’est pas ma préférée !

         

   

Partager cet article

Repost0

commentaires

Françoise 17/02/2012 18:38

Ola Amigos,

Déja...voilà que vous allez nous revenir et par là-même nous priver de vos articles toujours aussi agréables à découvrir. Pour ma part, j' ai l'impression que le temps a passé très vite, j'ai dans
ma t^te l'image de vous en gare de Tours, sourires aux lèvres et sacs à dos remplis. Pascal, Anita, je ne sais pas si le soir est plus propice aux émotions mais, je me répète, lorsque je cheminais
avec vous dans les pays traversés, je m'endormais un peu moins bête, surtout moi qui suis et reste une sédentaire notoire ! J'ai apprécié votre enthousiasme et je n'ai jamais senti des faiblesse de
votre part et si il y en a eu, vous avez su sûrement les résoudre avec l'intelligence du coeur. Votre voyage m'a enchanté et amusé quelquefois et m'a aussi donné l'envie de venir vous rejoindre,
oui, oui! Donc, vous allez retrouver bientôt le vieux continent et ses insatisfaits perpétuels, vous allez retrouver la période électorale avec ses violences verbales mais vous contrairement à moi
vous pourrez vous échapper en pensant à ce que vous avez laissé derrière vous.Je ne veux pas terminer ce message sans venir vous féliciter et vous dire combien je reste admirative: vous y avez cru,
vous l'avez pensé, vous l'avez réalisé...un grand bravo à vous deux !!! Il me tarde bien sûr de vous voir et parler de vive voix de cette belle aventure mais même si vous vouliez garder pour vous
toutes les images, toutes les rencontres, nous serions tout de même riches de ce que nous avons lu...Quant à moi, cela ne m'a demandé aucun effort de poster un commentaire,il a suffit que vous
partiez au bout du monde pour que nos liens d'amitié existants se renforcent et s'animent presque quotidiennement.
Mais, pour terminer sur une note en forme de clin d'oeil; je souhaiterais recevoir une photo de Pascal dansant un tango renversé avec sa douce et aventurière Anita !
Je vous embrasse
Françoise

lamoun 21/02/2012 12:45



Merci Françoise pour ce très touchant commentaire. Il est plein de gentillesse et je dois avouer qu'il m'a un peu serrer la gorge car il m'a fait comprendre que c'était bien la fin de l'aventure.
Pour le tango, nos ne sommes pas encore partis d'Argentine alors attends pour voir.......Bises à vous deux



Micky 17/02/2012 16:53

Vous ne m'étonnez pas en disant que la fatigue se fait ressentir !
Pour moi, vos récits sont toujours aussi bien et les photos superbes. J'éprouve un réel plaisir à vous lire, merci encore.
Pensées très affectueuses

Micky

lamoun 17/02/2012 18:13



Merci Micky pour cette affection qui nous touche beaucoup.



Bois Maurice 17/02/2012 10:56

Bonjour Pascal et Anita .
Merci pour cette belle description de vos impressions de Buesnos Aires et les belles photos ! Dans les voyages il faut faire attention , notre curiosité peut nous amener à oublier les regles
essentielles de sécurité du pays .Bonne continuation dans vos projets .
Amitiés A+.
Maurice et Nicole .

lamoun 17/02/2012 15:11



C'est vrai Maurice , il ne faut pas oublier les règles de sécurité.



Barseyni René 17/02/2012 10:35

Salut, les amis. D'après une photo, je ne suis pas sûr qu'Anita va revenir. Pourtant , il vaudrait mieux que tu reviennes avec elle; c'est la seule façon de reconnaître Pacal!
Bravo pour reportages et photos.
Bien amicalement et à bientôt.

lamoun 17/02/2012 15:12



A très bientot René, met les bières aux frais.....