Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 17:10

 

Nous sommes partis à pied de la guesthouse pour ce séjour dans la jungle. Nous serons sept personnes au total, Jhony notre guide avec Saïd et Duan qui seront les porteurs, Noémie et Guy le jeune couple de français et nous deux. Jhony  nous donne des guêtres pour éviter les sangsues. En chemin nous  les ôterons, car il n’a pas plu depuis plusieurs jours et nous nous contenterons de mettre nos chaussettes sur nos pantalons. Anita et Guy ont quand même eu des sangsues sur le ventre mais rien de méchant, juste de quoi tacher le t- shirt de sang. Nous avons des sacs assez lourds quand même car il faut prévoir les vêtements de rechange, les sacs à viande (duvet léger), l’éclairage, les piles,  l’eau,  le matériel  de photo et aussi une petite pharmacie…on ne sait jamais ! Pour ma part je suis à peu près à 10kgs, Anita étant allégée du fait qu’elle a déjà pas mal de difficultés quand ça grimpe un peu. Et pour grimper, ça grimpe ! C’est la jungle et bien que les sentiers soient ouverts, parfois nous passons dans les broussailles, un chemin ouvert ne le reste pas longtemps s’il n’est pas pratiqué, il se referme vite. Dans cette région il n’y a quand même pas foule de touristes, la plupart préférant aller à Butik Lawang qui est un centre de réhabilitation des orangs-outans, ces derniers étant en semi-liberté et bénéficiant de plate-formes de nourrisage. Nos deux porteurs sont aussi très chargés,myanmar2 7031 ils transportent le campement et aussi l’intendance pour trois jours. Jhony est très à l’aise dans la jungle, il grimpe et marche plus vite que nous. Cela lui permet aussi de s’arrêter, d’observer et d’écouter. Il souhaite nous montrer les habitants de cette belle nature et ce n’est pas facile, ce n’est pas le zoo de Beauval, il faut traquer lentement la faune de façon à ne pas l’apeurer.  Jhony est doué pour cela, il a appris avec son grand père adoptif et il a du métier. Nous avons d’abord pu voir des  Thomas’s Langur,DSC04129 ce sont des petits primates facilement reconnaissables à leur ventre et dessous des bras blancs et à leur coiffure iroquoise.DSC04182 Chaque fois que nous voyons des animaux nous posons les sacs et restons  très longtemps à les observer.DSC04272 C’est tellement beau de voir évoluer ces singes dans la jungle, ils sont ici chez eux. Nous reprenons la marche et c’est à chaque pas un émerveillement pour moi de voir cette forêt. Les arbres,Shorea bracteolata (appelé ici Meranti)DSC04255-copie-1.JPG y sont majestueux ainsi que de très nombreuses autres espèces. myanmar2 6881bis Les différentes couleurs de vert forment un tableau que même le Douanier Rousseau n’aurait pas su peindre. Nous faisons des franchissements de rivières et ce n’est pas simple.DSC04217 Il faut poser les chaussures, ça glisse sur les pierres, c’est profond parfois et il y a souvent du courant. Tous ces ingrédients, Anita n’apprécie pas trop myanmar2 6933 mais il faut bien traverser ! Nous arrivons à notre premier camp de base. C’est là que nous déjeunerons myanmar2 6961 et nous y passerons la première nuit.myanmar2 7024 Après le repas nous repartirons dans la jungle mais sans les gros sacs et j’avoue que cela me plait bien. Saïd et Duan montent le camp et en premier s’occupent du repas. Je dois adresser mes félicitations à ces deux jeunes qui nous ont toujours très bien nourris.myanmar2 7021 De temps en temps Jhony venait donner un conseil pour la cuisine mais c’était toujours copieux et bon.myanmar2 7030 Les poissons ne sont pas pour midi,myanmar2 6941 ils feront partis du repas du soir. Nous buvons de l’eau amenée pour le premier repas mais par la suite ce sera l’eau de la rivière qui sera  bouillie ou alors nous y ajouterons des comprimés pour la purifier. Pendant la préparation du repas nous avons pu faire une petite remise en condition, faire sécher nos habits déjà plein de transpiration  et aussi nous baigner un peu dans le rivière dans un cadre idyllique. Anita était souvent marquée myanmar2 6827 (2) par les ascensions difficiles myanmar2 6926 mais là, elle avait retrouvé le sourire.myanmar2 6953 Après déjeuner nous sommes repartis dans la visite des lieux. Toujours autant de dénivelé à franchir et j’avais l’impression qu’il fallait monter toujours plus haut. Nous avions la tète soit dans les racines des arbres pour s’accrocher, soit dans la cime des arbres pour chercher à voir ceux que l’on cherchait, les orangs-outans. Après quelques temps nous avons été récompensé, nous avons vu nos deux premiers orangs-outans,myanmar2 7111 une mère avec sont petit.myanmar2 6998 Là haut dans un de ces très grands arbres de la jungle. C’était un instant magique et aussi d’émotion car nous connaissons le déclin presque irréversible de cette espèce de primates. De les voir là devant nous dans leur élément, à manger pour la mère et jouer pour le petit c’est surement une image qui ne touche pas les puissants dévastateurs de la jungle mais moi ça m’a touché. Nous sommes restés très longtemps, le spectacle était si beau,DSC04201 je ne pense même pas qu’ils nous avaient repérés.myanmar2 7120 Jhony en fin connaisseur a eu l’idée à un moment de nous déplacer un peu plus en retrait, vers un autre poste d’observation. Et là, ce qui était rêve c’est transformé en réalité. La mère et l’enfant sont tranquillement descendus d’une bonne dizaine de mètres et la mère a commencé à faire son nid pour la nuit. Elle a cassé plein de branches, mis des feuilles et quand le nid fut terminé, elle a pris son bébé par le bras et l’a tiré vers elle. Une main est sorti comme pour nous dire au revoir et puis plus rien, tous les deux blottis allaient s’endormir.

Pour nous c’était l’heure du retour vers le camp, la tète truffée de cette scène si rare avec de si belles images. En arrivant nos popotiers faisaient la vaisselle à la rivière.myanmar2 7081 Le soir nous dinons avant la tombé de la nuit. Les poissons seront grillés myanmar2 7023 et très appréciés, nous nous les partagerons avec un très bon curry.myanmar2 7022 Ensuite toilette à la rivière et une petite veillée autour du feu.myanmar2 7158 Jhony nous racontera une multitude d’anecdotes de ses différentes sorties dans la jungle. Nous ferons quelques jeux de cartes et aussi un peu de magie.myanmar2 7163 J’ai ressenti une ambiance familiale avec ce groupe, d’ailleurs Saïd et Duan, les deux plus jeunes nous appelaient maman et papa. Ce sont des moments forts car nous sommes dans un environnement merveilleux et la journée était si bien remplie. La nuit elle sera moins bonne, difficile de dormir sur la terre ferme, même dans la jungle ! Nous n’avions pas de matelas gonflables, juste un revêtement en plastique dur pour nous protéger du sol. Pas trop de visite d’animaux nocturnes ni de serpents, tant mieux. Le lendemain, petit déjeuner avec les pancakes myanmar2 7189 et c’est le départ pour un autre camp de base, nous avons de nouveau  crapahutés à la recherche d’autres instants si gratifiants. La matinée c’est passée sans voir quoique ce soit mais rien que cette flore si dense myanmar2 6885 avec ces beaux arbres myanmar2 6849 (2)  suffisait à mon bonheur. Nous avons fait plusieurs traversées de rivières avec toujours autant de difficultés. Le lieu du second camp de base est aussi très impressionnant. A cet espace naturel que représente la jungle vient s’ajouter un autre élément de Dame Nature, ce sont les brumes soufrées et  l’eau brulante qui jaillit de terre.myanmar2 7054 Cela donne là encore un décor insolite myanmar2 7075 ou ce mélange admiration et crainte. Le scénario de la veille se répète et après le repas c’est sans les sacs que nous partons en balade. Mais très physique la balade ! Là aussi nous sommes récompensés vidéo orang otan 4 car nous voyons encore une mère vidéo orang otan 3 avec son petit. Ce qui est surprenant est que nous avons été repérés par les deux orangs-outans et ils essayaient de nous envoyer des branches sur nous. Ils les cassaient et les lançaient en bas, comme pour nous faire fuir, à moins que ce soit un jeu pour eux... Nous sommes ravis de voir qu’il y a de la reproduction. Une femelle est adulte sexuellement vers l’âge de 10 ans  et peut avoir des petits jusqu’à 30ans. Elle accouche en moyenne d’un bébé tout les six ans. Son espérance de vie est de 40 ans maximum. Les orangs-outans sont solitaires et peu sociables. Ils sont souvent dans les très grands arbres et mangent des fruits,myanmar2 6800 (2) des feuilles, des écorces, des jeunes pousses et quelques insectes, œufs ou miel.myanmar2 7039  Ils ont besoin d’un vaste domaine pour la quête de nourriture. Les grands arbres sont indispensables à leur vie à l’état sauvage. De retour au camp de base, une fois de plus avec plein de souvenirs en tète, c’est aux papillons que je me suis intéressé.myanmar2 6831 Ces derniers viennent dans le sable qui est chaud myanmar2 6856 et soufré.myanmar2 7077 Ils sucent un peu de sel contenu dans le soufre.myanmar2 7224 C’est encore une chance de voir de si beaux papillons myanmar2 7185 myanmar2 7169 se laisser approcher.myanmar2 7226 C’est un régal de voir toutes ces couleurs qui se mélangent myanmar2 7063 quand ils s’envolent.myanmar2 6837 En fin de soirée, la cerise sur le gâteau a été le bain chaud dans la rivière.myanmar2 7149 Il fallait faire très attention car l’eau à quelques dizaines de centimètres pouvait passer d'un peu frais à brulant.myanmar2 7152 Nous avons même fait des œufs durs dans l’eau,myanmar2 7166 on la voit bouillir à certains endroits. La soirée a été à l'image de la précédente avec en plus une surprise pour les quatres touristes.Duan avait confectionné pour chacun d'entre nous un bracelet en rotin de la jungle. Il nous l'a enfilé avec une ficelle pour le faire coulisser. Ensuite nous avons posé nos mains sur la sienne comme pour communier ensemble et le remercier de ce beau cadeau.myanmar2 7164 La nuit n’était pas plus confortable que la veille mais la fatigue aidant nous avons quand même trouvé le sommeil. Le troisième jour nous sommes partis le matin vers une cascade. Noémie et Guy ont eu le courage d’aller sous la chute,myanmar2 6819 nous les avons applaudis en simples spectateurs. Nous avons vu également lors de nos sorties des cigales,myanmar2 6879 certaines très bruyantes,myanmar2 7125 de vrai sirènes, des lézards volants myanmar2 6838 et aussi des grenouilles.myanmar2 7202 Les gibbons ont souvent été entendu avec leurs cris si particulier. Nous les avons vu aller d'arbres en arbres, ils se déplaçaient très vite, pas le temps de les observer mais très beau à voir quand même. Pour  le retour vers notre point de déjeuné, Jhony a conseillé à Anita de repartir avec les porteurs par un chemin plus facile. Il a bien fait car je peux dire que c’était raide. De plus c’était le troisième jour de marche et les muscles étaient beaucoup moins frais. Mais une fois de plus la récompense était là car nous avons pu observer un jeune male.myanmar2 7101 Les males ne vivent pas avec les femelles ils sont souvent solitaires sauf bien entendu au moment ou la femelle est en chaleur. Nous avons fait un dernier repas en pique-nique et nous sommes repartis pour Kétembé.Quelques photos de groupe myanmar2 7231 pour immortaliser myanmar2 7233 cette superbe  sortie dans la jungle de Sumatra. Un grand merci à Jhony, Saïd et Duan. J’avais le cœur gros de quitter cet univers. Pour moi, venir dans la jungle de Sumatra c’est comme aller à Bornéo, ou en Amazonie. Ce sont des endroits que j’avais appris à l’école comme étant impénétrables et les poumons de notre planète Terre. Je suis content  de voir qu’ici le Gunung Leuzeur Parc myanmar2-6891.JPG est encore avec ses grands arbres majestueux. Mais je sais que cet équilibre est fragile et que les enjeux économiques menacent la jungle et ses habitants, notamment les orangs-outans.  Notre guide et son équipe de Jhony Jungle sont eux aussi très conscients de ces menaces. La déforestation est en marche depuis longtemps déjà et rien ne semble l’arrêter. Cette région de Sumatra est classé Unesco pour sa biodiversité, j’espère que cela préservera les orangs-outans. En tout cas pour ma part cette sortie est inscrite dans ma tète. J’ai  je pense touché le sacré avec les yeux, là-haut, tout là-haut dans les grands arbres de la jungle, regardez bien myanmar2 7011 il y a un orang-outan, il n’est pas en cage mais bien chez lui dans la jungle de Sumatra.

 

Pascal

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sofiane 14/11/2015 11:09

Salut,

Super toutes ces infos! J'ai l'intention de m'y rendre fin novembre debut decembre. Est ce que vous savez si c'eat accessible ou bien ca risque d'etre difficile a cause des pluies?

Cordialement

lamoun 17/11/2015 10:17

Bonjour Sofiane, merci d'avoir consulté notre blog. En effet c'est super d'aller dans cette jungle qui est encore pas touchée par la déforestation et où les animaux sont vraiment en liberté. Par contre je ne pense pas que ce soit la bonne saison pour vous. J'avais dû attendre avril, c'est à dire la fin de la saison des pluies pour m'y rendre. Je vous donne l'adresse mail de Jhony notre guide qui a été très bien et que je remercie encore pour la qualité de sa prestation.Jhony Jungle J'espère que vous aurez la grande joie de vivre les moments forts que nous avons vécus avec la découverte des orangs-outangs.
Salutations

Fabienne S 21/04/2014 20:13

Pour moi cela restera le grand moment d'émotion de votre voyage.

Sofiane 24/11/2015 18:07

Bonjour. Bon ben on s'est decides, on tente le coup, on part la semaine prochaine:) j'ai hate de vivre cette experience unique. Qu'est ce que vous conseillez d'apporter avec nous? Quel genre de vetements? A part l'anti moustique et la creme pour soulager les piqures lol

lamoun 27/04/2014 03:07



C'était effectivement un grand moment!




Misou 49 08/04/2014 17:39

Bonjour Anita et Pascal .

J'ai du retard dans mes lectures de votre blog ! Le printemps est arrivé en France et nous avons "la bougeotte" pour profiter de la douceur du temps .

Je suis émerveillée par ce reportage et les superbes photos qui l'accompagne . Vous avez fait une randonnée dans la jungle de Sumatra et les rencontres que vous y avez fait méritaient les
difficultés rencontrées ! Quel souvenir impérissable pour vous , et pour moi la découverte de ce pays lointain . Merci de ce magnifique partage .

Bonne continuation dans votre voyage . Je vous envoie nos amitiés .

Michèle et Jean Claude .

lamoun 18/04/2014 13:49



Cette sortie a été un moment très fort de notre voyage.



Nathalie 06/04/2014 15:13

Bonjour Pascal et Anita,

Très bel article. Nous qui venons à peine de revenir en terre connu cela nous fait beaucoup de bien de continuez de voyager avec vous et de vivre de si belles expériences à travers vous. Cela nous
rappelle d'autres aventures!

Mais je tiens surtout à félicitez le récit, les mots que vous mettez dans les textes qui font si réels à nos yeux et nous fait réfléchir!

Bonne continuation!

Mumupapote 06/04/2014 09:48

Magnifique récit. Dur dur Anita mais le résultat est à la hauteur des espoirs. Bonne suite .mumupapote