Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 05:02

Bako Park, sur les forums je n’avais lu que des bonnes  appréciations et c’était prévu dans mon itinéraire. Le problème est que je n’ai pas réservé et quand je suis allé sur les forums de voyages j’ai vu que tout était « booké » et que beaucoup de personnes n’avaient pas pu réserver. Je rageais un peu car je savais depuis longtemps qu’il fallait passer une nuit dans le parc pour bien en profiter. Anita a téléphoné trois jours avant, à 8h du matin et le miracle c’est produit, elle a pu réserver pour une nuit.  J’avais peine à le croire mais c’était pourtant vrai.

Et c’est bien qu’elle ait réservée car vraiment nous avons passé deux jours supers à Bako.

Réveil de bonne heure, 6h30, car il faut prendre le bus pendant 45 minutes et ensuite prendre le bateau pendant 30 minutes.

Une fois les démarches administratives, pour l’entrée au parc, accomplis, nous voilà prêt pour l’aventure….

Le départ se fait de kampun Bakomes-images-1 3743, village de pêcheurs très sympa d’ailleurs. Dans la rivière qui subit les marées il y a les filets des pêcheurs qui mes-images-1 3744attendent les poissons. Ensuite nous faisons un peu de mer de Chine avant d’arriver à Bako. La cote qui longe le parc est très belle avec de beauxmes-images-1 3754 rochers et en fond de tableau la jungle luxuriante, c’est assez magique.

Le logement n’est pas prêt et nous décidons de déposer une partie de nos bagages dans des casiers, lesquels ne sont pas fermés. Nous voyageons léger car le plus gros de nos affaires est resté en consigne à la GH à Kuching.

La forêt est très belle mais assez vite abrupte, nous avions choisi un parcours qui mène à la plage de Telok Pandan Kecil. Ce qui est très surprenant c’est qu’en peu de temps nous quittons la forêt tropicale pour la steppe avec une végétation aride et rocheusemes-images-1 3763. L a marche est assez éprouvante sous le soleil  mais quelle récompense arrivé au bout ! Du haut de la falaise nous surplombons la mer de Chine et une anse pour la baignade. Ce paysage est très beaumes-images-1 3771 et nous l’apprécions un instant. Encore quelques efforts et la baignade est à nous, avec le pique-nique que nous avions pris soin d’amener.

Nous avons ensuite fait la connaissance de Laetitia et Hadrien, la trentaine, deux français qui terminent leur périple d’un an et demi, ils rentrent en France le 11 et nous leurs souhaitons un bon retour. Certainement pas facile au début et ce n’est pas Stefan et Emilie (qui ont déjà fait un tour) qui me démentirons, bises à eux.

Nous avons pris avec eux un bateau qui nous a fait un petit tour des baiesmes-images-1 3785 et nous a déposé à Telok Pakumes-images-1 3825

Personne sur la plage et dans les arbres juste derrière, nous avons vu nos premiers nasiques. Ces grands singes sont vraiment très impressionnants par leurs ressemblances avec nous. Ils ont des attitudesmes-images-1 3807 et des expressions très proches des nôtresmes-images-1 3905 et leur face me fait penser à des caricatures d’humainsmes-images-1 4058. Anita trouve qu’ils ont un pelage qui rappelle les habits. Un pantalon qui les serre à la ceinturemes-images-1 3962 et leur fait ressortir le ventre, et un pull un peu trop étroit lui aussi sur le dessus. De plus leur face avec se gros nez prête à sourire et leur regard interroge. Moi ils me plaisent ces nasiques, quand ils grognent on dirait qu’ils pouffent, un peu comme pour ce moquer de nous qui les regardons.

Nous avons passé beaucoup de temps à les observer et ce sont des moments inoubliables qui me laissent penser que les zoos ne devraient pas exciter. L’animal tout comme l’homme doit pouvoir évoluer en Liberté !

De retour au campement nous avons rencontré Jenny, Charles et Holly, un couple de canadiens avec leur fille de deux ans. Nous avons bien discuté avec eux et le courant là aussi passait bien. Nous avons pris les adresses et essayerons de garder contact.

Le soir, sortie nocturne avec un guide, j’essaie de ne pas les louper car c’est toujours un régal ces sorties. Une fois de plus c’était super bien, nous avons vu un lémurien volant, des serpentsmes-images-1 3847, des oiseauxmes-images-1 3855, des araignéesmes-images-1 3886 très grosses et des grenouillesmes-images-1 3871. Ce qui est bien dans la nuit c’est que les animaux ne bougent pas, ils dorment ou alors ils ne peuvent pas partir car ils ne voient pas.

Le soir c’était très agréablemes-images-1 3914 car il faisait bon et il n’y avait pas de moustiques. Très peu de monde dans le parc car en fait les réservations sont très mal faites et la gestion est catastrophique. Nous avions une chambre avec 4 lits et nous étions seuls, la chambre d’à coté était libre et en plus ils ont refusé du monde en disant que c’était plein ! À n’y rien comprendre.

Le lendemain réveil 6h30 car nous sommes partis en balade à pied dans la mangrove pour voir les oiseaux et profiter de la lumière du matin. Nous avons fait doucement le reste de la journée en appréciant cet endroit assez magiquemes-images-1 3931 ou la nature est encore bien préservée.

Coté anecdote nous avons un macaque qui en quelques secondes est monté sur la table pendant notre repas et nous a volé la bouteille de chili sauce ! Après il s’est régalé et nous aussi de le voir faire…Une petite vidéo pour vous faire profiter de ce spectacle.

 

Sur le chemin du retour en bateau nous avons encore vu trois loutres qui se baignaient et qui sont sorties de l’eau à notre arrivée.

Cette escapade à Bako nous a laissé un très bon souvenir et c’est bien avant de quitter la Malaisie de rester sur une bonne impression.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bois Maurice 10/07/2011 10:29


bonjour Pascal et Anita .
Toujours vous faites des decouvertes dans cette jungle .
Merci .Amitiés
Maurice et Nicole


Bertrand 09/07/2011 10:53


De bien belles photos!


Gilles Chertier 09/07/2011 08:01


Je vois que vous avez eu plus de chance que nous à Bako. La météo, d'abord, semblait nettement plus favorable (il pleuvait quand nous sommes arrivés à l'embarcadère). Ensuite, vous avez pu entrer.
Moi, on m'a demandé 300 ringgits parce que j'avais un caméscope ! Inutile de dire que ça été niet. En tout cas, merci pour ce récit et ces images.