Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 11:27

Pas simple les transports en Malaisie !  Pour quitter Kuala Selangor et rejoindre Lumut sur la côte afin de prendre le bateau pour l’ile de Paulu PangKor. Tout d’abord il faut prendre le bus à un endroit, arrivé à cet endroit on nous dit qu’il n’y a pas de bus ! Soit il faut revenir sur KL pour repartir ensuite avec le bon bus ou il faut prendre un teksi (taxi) pour faire les 60km.

Nous avons pris cette dernière option mais plus onéreuse que les bus ! Quoi que….

En effet nous étions qu’à mis chemin une fois que le teksi nous a déposé. Pour finir d’arriver à Lumut nous avons dû prendre un bus, mais pas n’importe lequel, un ekspres (express) et là les tarifs sont ceux de la France !

En creusant nous avons compris. Le gouvernement ne veut pas de bus public, il privilégie l’achat de voitures particulières et donne des aides dans ce sens. De ce fait ce sont des sociétés privées qui gèrent la plupart des transports en commun. Quand ce sont des bus publics, ils sont très vieux et souvent pourris, en plus ils font aussi en même temps le ramassage scolaire. Nous en avons pris un aujourd’hui et heureusement que nous avons le temps et la « zen attitude », en plus il n’avait pas de clim et pas de fenêtre qui s’ouvre, juste trois hublots sur le toit. Cela fait un sauna à pas cher.

Une fois arrivé à Lumut nous avons pris le bateau pour l’ile de Paulu Pankgor . Elle a un bel aspect de loin cette ile, une mer vert émeraude, du IMG_1503.JPGsable et juste derrière la jungle bien verte. Mais là aussi ce fut la déception car si tu regardes de plus prêt la carte postale, tu vois plein d’immondices qui encombrent les plages, surtout que IMG_1505.JPGc’était dimanche et que durant le weekend les gens viennent et laissent leurs déchets sur le sable. C’est dommage car elle a des atouts cette ile mais des constructions en béton se développent et c’est certain qu’elle perdra de son cachet.

Par contre tout près il y a des iles privées, et oui les privilèges existent aussi en Malaisie. Je présume qu’elles doivent être mieux préservées et c’est bien le seul point positif que je peux leurs trouver.

Nous ne sommes restés qu’un jour au lieu de deux prévus !

Comme vous le constatez surement nous sommes un peu déçus de notre première approche de ce pays. La première difficulté est la communication, nombreux sont les malais qui ne parlent pas anglais. Quand nous demandons des renseignements soit ils ne comprennent pas soit ils ne savent pas la réponse, pourtant les questions sont  souvent  très élémentaires…

La deuxième difficulté est le problème des transports, ou, quand, comment ?

Enfin je trouve qu’il manque de la gaîté dans ce peuple, souvent ils me paraissent fermés, il n’y a pas trop de spontanéité dans leur attitude. Néanmoins j'espère faire de belles rencontres,ce pécheur m'a redonné espoir car il était très sympa et pourtant on ne se comprennait pas trop bien!IMG 1501

De toute façon nous devons nous adapter au pays que nous traversons et pas l’inverse.

Partager cet article

Repost0

commentaires

bertrand 06/09/2011 10:36


C'est vrai que c'est dommage de voir tous ces déchets dans de beaux endroits. S'il y a plus de touristes, il y aura plus de bouteilles mais que les exigences seront plus grandes alors ils
trouveront peut-être quelqu'un pour les ramasser.


Bois Maurice 27/05/2011 09:12


Bonjour Pacal et Anita .
C"est cela les voyages il faut s"adapter pas toujours facile d'avoir la zen attitude .
Amitiés a+
Maurice et Nicole .


Alex 24/05/2011 15:41


voilà un bel état d'esprit qui me parait en réalité plus que normal ... s'adapter à son environnement, savoir accepter comme ça vient pour mieux apprécier ... vous êtes sur la bonne voie.